Création de noms : la tendance des noms franco-français

jeudi 8 février 2018

De nombreuses marques surfent sur la tendance du made in France, pourtant elles n’ont rien de français à part leur nom. L’image de la France, patrie de la mode, de la gastronomie et de l’élégance, peut être un coup de pouce pour certaines marques qui visent l’excellence.

Par exemple, la maison Comme des Garçons a été fondée à Tokyo, par Rei Kawakubo. « Comme des garçons », une expression bien française pour une entreprise qui voulait se faire une place dans le monde du luxe. La fondatrice a un intérêt particulier pour ce qui se fait à Paris, elle y a même vécu et approfondi ses connaissances dans l’art de la création de vêtements. Il se dit que ce nom ferait référence aux paroles de la chanson de Françoise Hardy. " Tous les garçons et les filles".

Cadillac, est un constructeur automobile américain basé à Detroit, ville de l’état du Michigan aux États-Unis. Son nom à la consonance française est inspiré par Antoine de Lamothe-Cadillac qui fonda la ville de Detroit en 1701. Celle-ci deviendra par la suite le siège des plus grands constructeurs automobiles des États-Unis. Antoine de Lamothe-Cadillac, de son vrai nom Antoine Laumet, était un aventurier et entrepreneur français arrivé à 25 ans en Amérique. Il change d’identité et devient Antoine de Lamothe-Cadillac pour faciliter son ascension et sa réussite dans la société de la Nouvelle-France.

Un autre exemple, PRET A MANGER est une chaîne de restauration spécialisée dans les sandwichs au Royaume-Uni. La consonance française de son nom évoque aussi bien les traiteurs parisiens, réputés pour leurs produits frais et typiques, que des références au « prêt-à-porter » français.

A ce jour, de nombreux jeunes designers français décident de laisser tomber les noms anglo-saxons pour des noms français. Des marques comme Pigalle, Le Slip Français, ou encore 1871 Commune de Paris viennent s’appuyer sur le style français, la « French Touch » comme on dit !